Imanao, l'origine de l'aloalo

Un conte antandroy illustré en papiers collés sous la conduite de Mary-des-ailes par les élèves de CE1 de Noro Rakotosaminana, école C d'Ambohibao.

01.Au tout début, Dieu, qu'on appelle aussi Zanahary, avait créé trois êtres : deux hommes, Imanao et Imanafy, et une femme, Imananjary. Tous trois habitaient la terre mais comme ils vivaient très éloignés les uns des autres, ils ne s'étaient jamais vus. 02.Un jour, Imanao, qui s'ennuyait d'être toujours seul, eut l'idée pour se distraire de sculpter dans le bois une femme grandeur nature : un aloalo. Il y mit tout son talent et son effort fut récompensé car la statue était superbe. 03.Il finit par la placer au bord de la route, bien exposée à la lumière, pour mieux la voir pendant qu'il cultivait ses champs. 04.Imanafy, en se promenant dans la campagne, aperçut l'élégante silhouette. Il fut frappé de sa beauté mais sa nudité le choqua, aussi voulut-il la parer et l'habiller comme une idole 05.Peu après vint à passer également Imananjary, désolée de vivre seule et qui errait par monts et par vaux pour tromper son ennui. Lorsqu'elle vit sur son chemin la gracieuse image, elle remercia le créateur de lui accorder une compagne. 06.Elle tomba à genoux et toute en larmes, elle implora ardemment Zanahary, le conjurant de donner la vie à cette forme inerte, qu'elle promit d'aimer et de soigner comme son propre enfant. 07.Touché par ses prières, Dieu consentit et ordonna à Imananjary de se coucher avec la femme de bois pour réaliser son désir. La nuit venue, Imananjary prit l'idole entre ses bras. 08.Quelle ne fut pas sa surprise de sentir la matière s'animer et de voir au matin le bois sculpté se transformer en une belle jeune fille ! 09.Elle était folle de joie et rendait grâce au créateur de l'avoir exaucée, lorsque survinrent Imanao et Imanafy. Ils réclamèrent la jeune fille à Imananjary, parce qu'elle était, selon eux, leur oeuvre commune. 10.1.	Imananjary refusa et en appela à Zanahary pour le règlement de l'affaire. Dieu, pour les mettre d'accord, en décida ainsi : 11.Imanao sera le père de la fille. Imananjary en sera la mère, car c'est elle qui lui a donné la vie en la réchauffant dans ses bras. Quant-à Imanafy, qui l'a habillée et parée , il mérite bien d'être le mari. 12.Depuis cette époque, la coutume exige que l'homme fournisse des vêtements à sa femme, c'est aussi pour cette raison que les Mahafaly et les Antandroy ont conservé le talent de leur ancêtre pour la sculpture des aloalos.

Les derniers commentaires

Autres albums photos